Loading...

Comment prier avec perspicacité

L’objectif premier de Pray4Tunisia est de développer une prière stratégique pour un mouvement de multiplication d’églises en Tunisie. Selon les recherches effectuées par David Garrison et le Conseil International de Mission, on retrouve toujours 10 éléments dans les mouvements de multiplication d’église. Si nous voulons être les témoins d’un mouvement enflammé en Tunisie, voilà des idées incroyables pour prier de manière stratégique.

Les 10 éléments universels

La prière

Dans tous les Mouvements d’Implantation d’Eglises (MIE) connus, la prière a été extrêmement importante. La qualité de la vie de prière d’un missionnaire est cruciale. En effet, la prière est à la base de l’action d’un missionnaire qui cherche à atteindre un groupe de personnes. La nouvelle église et ses responsables imiteront la vie de prière du missionnaire. La prière est la chose la plus importante qu’un missionnaire puisse apporter au mouvement et il apparaît aussi clairement que, sans la prière, le missionnaire sera impuissant. La prière permet aux responsables chrétiens locaux de partager avec puissance et de s’approprier le mouvement d’implantation d’églises.

Semer abondamment l’évangile

« Si vous semez abondamment, vous récolterez aussi abondamment ». Il n’existe aucun MIE connu dans lequel l’évangélisation a été faible ou absente. Dans les MIE, des centaines, voire même des milliers de personnes entendent ce que Jésus veut pour leurs vies. Souvent l’évangélisation de masse permet de répandre l’évangile, mais l’évangélisation personnelle est toujours présente avec des témoignages clairs qui révèlent la puissance de l’évangile pour transformer complètement des vies. Le contraire est vrai aussi. Partout où des gouvernements ou des groupes sociaux ont réussi à éliminer tout témoignage chrétien, les MIE ont été durement affectés, voire ont disparus.

L’implantation d’église intentionnelle

Pour chaque MIE, une stratégie spécifique d’implantation d’église avait été définie avant même le démarrage du projet. Dans certains projets, les autres éléments essentiels étaient réunis, mais le mouvement n’a pas réussi à avancer car le responsable ne disposait pas des compétences ou de la vision globale. Dès que ces difficultés étaient résolues, les résultats étaient remarquables.

Dans le monde, des milliers de personnes viennent à Christ, mais pour que ces conversions produisent des églises et des MIE, une stratégie d’implantation d’églises doit être définie.

L’autorité des Ecritures

Dans tous les MIE que nous connaissons, la Bible est l’autorité incontestée et la force directrice de l’église. Même dans des peuples qui n’ont pas la culture de l’écrit, où la Bible est reçue et transmise oralement, elle défini la doctrine, l’organisation de l’église ainsi que la vie quotidienne. La plupart des MIE disposent de la Bible dans leur propre langue, soit oralement, soit écrite.

Le leadership local

Si le missionnaire est considéré comme l’implanteur principal ou le pasteur, il va être difficile pour lui de transmettre ce rôle par la suite. Lorsque les missionnaires ont pour mission d’accompagner les implanteurs d’église locaux, ils peuvent aider à mettre en place un leadership local pour l’église. Un missionnaire impliqué dans un projet d’implantation d’église doit faire preuve de beaucoup de discipline pour accompagner les implanteurs locaux, plutôt que d’implanter lui-même l’église. Mais leur rôle est précieux. Les implanteurs locaux bénéficient de l’une des meilleures formation lorsqu’ils regardent un missionnaire donner des études bibliques à des non-chrétiens qui recherchent Dieu.

Le leadership laïc

Lorsqu’un mouvement repose sur des pasteurs formés en institut biblique, ou très instruits, il risque de manquer de responsables. Par contre, un MIE qui s’appuie sur des responsables laïcs dispose d’un plus grand nombre d’implanteurs ou de responsables d’églises potentiels. Ces hommes et ces femmes, issus de la société qu’ils servent, la représentent et lui ressemblent. De plus, ils sont généralement engagés dans un travail séculier, en plus de leur ministère d’implanteur d’église. Après quelque temps, lorsque le mouvement s’est développé, les églises emploient souvent un pasteur, mais le MIE et sa croissance se poursuivront grâce à des responsable laïcs

Les cellules ou églises de maison

Certains MIE disposent d’un bâtiment d’église, mais la plupart des églises restent petites. Ce sont des petites cellules d’église, comptant 10 à 30 membres, qui se réunissent dans des foyers ou des échoppes.

Il existe une différence entre cellules d’églises et églises de maison. Les cellules d’églises sont connectées entre elles dans un réseau qui cherche à définir un identité d’église commune. Les églises de maison ressemblent à des cellules d’églises, mais elles sont souvent plus indépendantes, et ne font pas partie d’un réseau d’églises. Les églises de maison ne disposent pas de la structure qu’offre un réseau de cellules d’églises, mais elles sont sont souvent plus actives et plus adaptables.

Chaque modèle a ses avantages. Il est plus facile de créer un mouvement uni avec des réseaux de cellules d’églises, mais les églises de maison sont plus faciles à mettre en place dans des situations hostiles. Dans les MIE, on retrouve ces deux types d’églises, et souvent, il co-existent dans le même mouvement.

Des églises qui implantent des églises.

Dans les MIE, les croyants locaux sont très actifs pour toucher les perdus et implanter de nouvelles églises. Les premières églises sont généralement implantées par des missionnaires ou des responsables formés par les missionnaires. Toutefois, le mouvement ne commence à se multiplier que lorsque les églises implantent elles-mêmes de nouvelles églises. Pour cela, il faut que les membres locaux des églises comprennent qu’il est facile et naturel de démarrer une nouvelle église, et qu’une aide extérieure n’est pas nécessaire.

La multiplication rapide

La plupart des implanteurs d’églises engagés dans les MIE pensent que pour que le mouvement puisse continuer, la multiplication doit être rapide. Pour eux, lorsque celle-ci ralenti, le MIE s’affaibli. Un mouvement qui se reproduit rapidement montre qu’il est urgent et important de choisir la foi en Christ. Une multiplication rapide démontre que les églises ne s’encombrent pas de choses inutiles et que les responsables locaux sont confiants et capables de participer à l’oeuvre de Dieu

Des églises en bonne santé

La plupart des experts en croissance d’églises sont d’accord pour dire qu’une église en bonne santé rempli ces cinq fonctions : le culte, l’évangélisation et la mission, l’enseignement et le discipulat, le ministère et la communion. Tous les MIE que nous connaissons remplissent ces cinq fonctions clés.

De nombreux implanteurs d’églises pensent que lorsque ces cinq fonctions sont bien développées, alors l’église grandit naturellement. Nous pourrions en dire plus sur chacun des ces indicateurs mais dans un MIE, le facteur significatif est l’engagement de l’église dans l’évangélisation. Grâce à cette impulsion, les églises répandent l’évangile à des peuples éloignés et surmontent les obstacles qui ont auparavant résisté aux efforts des missionnaires occidentaux.

2018-11-06T15:58:18+00:00