Project Description

Arabe Tunisien

La Tunisie est le plus petit pays d’Afrique du Nord. Elle offre de très belles vues sur la Méditerranée au Nord, et, au sud, les vastes étendues du désert du Sahara. En quelques heures de routes, on peut profiter de la plage, des montagnes, des riches terres agricoles ou du désert. Les anciennes ruines Phéniciennes, Romaines ou Byzantines attirent les touristes et les archéologues.

Dans les premiers siècles après Jésus Christ, le christianisme s’est répandu dans toute l’Afrique du Nord. L’église s’est fortement implantée malgré l’intense persécution pratiquée par les romains. Parmi les ruines, on trouve d’anciens baptistères et des sites de martyres. Puis, la désunion, les groupes dissidents et les difficultés à traduire la bible dans les dialectes locaux ont contribué à affaiblir l’Eglise. Lors des invasions arabes du 7ème siècle, il ne subsistait de l’église qu’une coquille vide. L’Islam s’est répandu rapidement et le peuple a oublié ses racines chrétiennes.

La Tunisie a proclamé son indépendance par rapport à la France en 1956. Au cours des 55 années suivantes, la Tunisie n’a connu que deux présidents et le peuple subissait la répression et vivait dans la peur du gouvernement. La Tunisie était un état islamique, mais l’ancien président avait étouffé la plupart des formes d’extrémisme.

La Tunisie est plutôt un pays laïque. La plupart des Tunisiens ne se rendent que rarement, ou pas du tout à la mosquée. Les femmes ont actuellement plus de droits que dans d’autres pays arabes. De nombreuses femmes occupent des postes au gouvernement et font carrière.

L’économie tunisienne repose majoritairement sur l’agriculture, les mines de phosphate et le tourisme. Cette région, qui était connue comme le « panier à pain » de l’empire de Rome produit encore de délicieux fruits, légumes et céréales. La plupart des agriculteurs utilisent encore les anciennes techniques culturales. Et en même temps, les smartphones, Internet et Facebook sont en train de modifier la manière dont les tunisiens interagissent avec le monde, et la manière dont il le regardent.

Les arabes tunisiens vivent généralement proches de leur famille élargie et accordent une grande valeur à la famille. En général, ce sont des gens amicaux, connus pour leur hospitalité.

En Tunisie, il y a beaucoup de jeunes très diplômés. Près de deux arabes sur trois ont moins de 30 ans. Le Moyen Orient et l’Afrique du Nord ont le plus haut taux de chômage de la planète. La frustration, le manque d’opportunités et la corruption du gouvernement ont conduit à une révolution en janvier 2011, entraînant la fuite du président, un changement de régime et le Printemps Arabe (les ondes de la révolution tunisienne se sont propagées en Egypte, en Libye, au Yémen, en Syrie et ailleurs).

En octobre 2011 la Tunisie a organisé ses premières élections libres. Des représentants ont été élus afin de réécrire la constitution. 54% de la population tunisienne a voté. Ennahda, le parti islamique, a remporté la plus grande partie des sièges dans l’assemblée constitutionnelle. Ce parti prétend être modéré, mais il souhaite que la loi islamique soit à la source de la législation du pays.

Pratiquement tous les arabes tunisiens sont musulmans. Alors que beaucoup ne sont musulmans que de nom, l’Islam influence fortement tous les aspects de la culture tunisienne. Leurs pratiques religieuses comprennent divers festivals et cérémonies. Ils croient au Jinn, des esprits qui, selon la légende musulmane, sont capables d’exercer une influence sur les gens. Ils pratiquent la sorcellerie et l’adoration des lieux saints, ce qui engendre un esclavage et une noirceur spirituelle.

Dans les dernières années, les média chrétiens (sites internet, TV, radio) ont généré un regain d’intérêt pour le christianisme. De plus, de nombreuses personnes ont témoigné avoir vu Jésus dans des rêves et des visions. Il y a actuellement quelques centaines de croyants dans le pays. La plupart d’entre eux vivent loin d’autres chrétiens et n’ont pas la possibilité de vivre la communion et le discipulat. La plupart des croyants tunisiens subissent des persécutions importantes de la part de leur famille et de leurs amis. Ils risquent de perdre leur travail, leur place dans la société et de faire l’objet de pressions de la part des autorités.

Suite à cette récente évolution, un accès sans précédent à l’évangile a suscité un grand besoin d’ouvriers (locaux et étrangers) pour aller à la rencontre de ceux qui cherchent à en savoir plus à propos de Jésus.

  • Demandez à Dieu de fortifier, d’encourager et de protéger le petit nombre de croyants arabes tunisiens.
  • Priez pour que les chrétiens tunisiens soient remplis de compassion pour aller vers leur propre peuple, pour partager l’évangile de manière claire, succincte et reproductible.
  • Priez pour que la Bible puisse être intégralement traduite dans leur langue.
  • Demandez à Dieu de lever des équipes d’intercesseurs qui pourront prier pour les arabes.
  • Demandez au Seigneur que des églises locales fortes se créent parmi les tunisiens, et que ces églises cherchent à se multiplier rapidement.
  • Priez que des familles entières viennent ensemble à la foi en Jésus.
  • Priez pour une vision claire de ce que devrait être un réseau d’églises de maison simple et biblique.
Current Engagement
Effort apostolique sur place
Engagement à travailler dans la langue du pays
Engagement dans le ministère à long terme
Semer avec la vision CPM
Current Engagement
Effort apostolique sur place
Engagement à travailler dans la langue du pays
Engagement dans le ministère à long terme
Semer avec la vision CPM

Arabe Tunisien

La Tunisie est le plus petit pays d’Afrique du Nord. Elle offre de très belles vues sur la Méditerranée au Nord, et, au sud, les vastes étendues du désert du Sahara. En quelques heures de routes, on peut profiter de la plage, des montagnes, des riches terres agricoles ou du désert. Les anciennes ruines Phéniciennes, Romaines ou Byzantines attirent les touristes et les archéologues.

Dans les premiers siècles après Jésus Christ, le christianisme s’est répandu dans toute l’Afrique du Nord. L’église s’est fortement implantée malgré l’intense persécution pratiquée par les romains. Parmi les ruines, on trouve d’anciens baptistères et des sites de martyres. Puis, la désunion, les groupes dissidents et les difficultés à traduire la bible dans les dialectes locaux ont contribué à affaiblir l’Eglise. Lors des invasions arabes du 7ème siècle, il ne subsistait de l’église qu’une coquille vide. L’Islam s’est répandu rapidement et le peuple a oublié ses racines chrétiennes.

La Tunisie a proclamé son indépendance par rapport à la France en 1956. Au cours des 55 années suivantes, la Tunisie n’a connu que deux présidents et le peuple subissait la répression et vivait dans la peur du gouvernement. La Tunisie était un état islamique, mais l’ancien président avait étouffé la plupart des formes d’extrémisme.

La Tunisie est plutôt un pays laïque. La plupart des Tunisiens ne se rendent que rarement, ou pas du tout à la mosquée. Les femmes ont actuellement plus de droits que dans d’autres pays arabes. De nombreuses femmes occupent des postes au gouvernement et font carrière.

L’économie tunisienne repose majoritairement sur l’agriculture, les mines de phosphate et le tourisme. Cette région, qui était connue comme le « panier à pain » de l’empire de Rome produit encore de délicieux fruits, légumes et céréales. La plupart des agriculteurs utilisent encore les anciennes techniques culturales. Et en même temps, les smartphones, Internet et Facebook sont en train de modifier la manière dont les tunisiens interagissent avec le monde, et la manière dont il le regardent.

Les arabes tunisiens vivent généralement proches de leur famille élargie et accordent une grande valeur à la famille. En général, ce sont des gens amicaux, connus pour leur hospitalité.

En Tunisie, il y a beaucoup de jeunes très diplômés. Près de deux arabes sur trois ont moins de 30 ans. Le Moyen Orient et l’Afrique du Nord ont le plus haut taux de chômage de la planète. La frustration, le manque d’opportunités et la corruption du gouvernement ont conduit à une révolution en janvier 2011, entraînant la fuite du président, un changement de régime et le Printemps Arabe (les ondes de la révolution tunisienne se sont propagées en Egypte, en Libye, au Yémen, en Syrie et ailleurs).

En octobre 2011 la Tunisie a organisé ses premières élections libres. Des représentants ont été élus afin de réécrire la constitution. 54% de la population tunisienne a voté. Ennahda, le parti islamique, a remporté la plus grande partie des sièges dans l’assemblée constitutionnelle. Ce parti prétend être modéré, mais il souhaite que la loi islamique soit à la source de la législation du pays.

Pratiquement tous les arabes tunisiens sont musulmans. Alors que beaucoup ne sont musulmans que de nom, l’Islam influence fortement tous les aspects de la culture tunisienne. Leurs pratiques religieuses comprennent divers festivals et cérémonies. Ils croient au Jinn, des esprits qui, selon la légende musulmane, sont capables d’exercer une influence sur les gens. Ils pratiquent la sorcellerie et l’adoration des lieux saints, ce qui engendre un esclavage et une noirceur spirituelle.

Dans les dernières années, les média chrétiens (sites internet, TV, radio) ont généré un regain d’intérêt pour le christianisme. De plus, de nombreuses personnes ont témoigné avoir vu Jésus dans des rêves et des visions. Il y a actuellement quelques centaines de croyants dans le pays. La plupart d’entre eux vivent loin d’autres chrétiens et n’ont pas la possibilité de vivre la communion et le discipulat. La plupart des croyants tunisiens subissent des persécutions importantes de la part de leur famille et de leurs amis. Ils risquent de perdre leur travail, leur place dans la société et de faire l’objet de pressions de la part des autorités.

Suite à cette récente évolution, un accès sans précédent à l’évangile a suscité un grand besoin d’ouvriers (locaux et étrangers) pour aller à la rencontre de ceux qui cherchent à en savoir plus à propos de Jésus.

  • Demandez à Dieu de fortifier, d’encourager et de protéger le petit nombre de croyants arabes tunisiens.
  • Priez pour que les chrétiens tunisiens soient remplis de compassion pour aller vers leur propre peuple, pour partager l’évangile de manière claire, succincte et reproductible.
  • Priez pour que la Bible puisse être intégralement traduite dans leur langue.
  • Demandez à Dieu de lever des équipes d’intercesseurs qui pourront prier pour les arabes.
  • Demandez au Seigneur que des églises locales fortes se créent parmi les tunisiens, et que ces églises cherchent à se multiplier rapidement.
  • Priez que des familles entières viennent ensemble à la foi en Jésus.
  • Priez pour une vision claire de ce que devrait être un réseau d’églises de maison simple et biblique.